3 outils pour détecter les textes générés par ChatGPT

Comment détecter ChatGTP

La facilité d’utilisation des intelligences artificielles pour générer du contenu poussent de nombreuses personnes à les exploiter à outrance.

Ces technologies sont si avancées qu’il est parfois difficile de croire que leurs créations ne sont pas l’œuvre de l’homme. Cependant, comme l’explique Melissa Heikkilä dans MIT Technology Review, de grandes quantités de textes « artificiels » peuvent être plus problématiques qu’il n’y paraît.

Ces contenus ne sont pas toujours fiables et pourraient causer des problèmes. Par exemple  sur des contenus médicaux qui seraient faux.

Pour avoir testé, l’IA invente de temps en temps des mots !

 

Les IA polluent Internet !!!

Vous êtes nombreux à vous offusquer, mais le plagiat, la duplication de contenu, le copier/coller sont légion depuis des années.

Les bots sur Twitter sont un vrai fléau, mais personne ne les a arrêtés. Ils servent pourtant la propagande de certains pays totalitaires !

Ce qui change la donne, c’est le minimum d’effort nécessaire pour produire un contenu, rendre un devoir, reformuler un texte suivant un style prédéfini. En quelques minutes, avec un « prompt » bien rôdé, vous pouvez avoir des tonnes de texte générées.

Et depuis début décembre, on assiste une explosion de coach, méthodes, astuces, prompts pour rédiger le contenu parfait quand on ne sait pas écrire et pourquoi ne pas en profiter pour y adjoindre des règles SEO !

Pour en avoir produit, je confirme que rapidement, on détecte un texte « pondu » vite fait par une IA. Le contenu est insipide, sans saveur, sans tonalité. On dirait du Wikipédia allégé avec des répétitions à n’en plus finir. 

Mais parfois les nuances sont plus difficiles à déceler. Voilà le moment où des outils peuvent s’avérer utiles.

GLTR : Giant Language Model Test Room

Un pionnier dans le domaine de la détection de texte généré par IA et GPT. Développé en 2019, il est basé sur GPT2 et malheureusement inopérant sur ChatGPT3 !

 

Pour ceux que cela intéressent, le code source de GLTR est disponible sur Github

Les informations sur le projet sur http://gltr.io/

GPTZéro, le buzz de Noël

Développé par un étudiant : Edouard TIAN durant les fêtes de Noël, ce projet prend de l’ampleur.

 

Comme annoncé sur son blog, ce n’est plus un projet solo mais toute une équipe, notamment d’enseignants qui planchent sur ce qui s’annonce être un défi : lutter contre la triche.

Le blog d’Edouard TIAN

Pour tester GPTZero (armez vous de patience)

 

Originality.ai

Sur leur site on peut lire : un vérificateur de plagiat et un détecteur d’IA conçus pour les éditeurs de contenu sérieux

 Si vous publiez du contenu sur le Web, cet outil est indispensable ! 

Il vous permettra de contrôler l’originalité de votre contenu en identifiant tout plagiat et en détectant si des outils d’IA ont été utilisés pour créer le contenu.

L’outil est payant et j’ai du mal à croire qu’avec un échantillon de 100 mots, il soit vraiment utilisable.

Originality.ai une extension Chrome disponible depuis https://originality.ai/ inscription obligatoire et chez moi, elle avait la fâcheuse tendance à casser l’affichage de certains sites.

Detect GPT

Detect GPT est une extension Chrome qui analyse le contenu des pages lorsque vous naviguez sur Internet.

L’icône changera de couleur selon que le contenu est généré par l’IA ou non.

Vous pouvez également utiliser le formulaire pour coller n’importe quel contenu et vérifier son authenticité.

 

Je vous laisse tester et me faire un retour 🙂

Detect GPT est disponible sur le blog de Thomas.io

Mise à jour 21 janvier : de nouvelles solutions apparaissent

Parce que la détection devient cruciale dans certains domaines d’activités, je vous propose d’autres sites, logiciels, extensions permettant de détecter les générations de contenus via ChatGPT

openai-openai-detector.hf.space basé sur GTP-2, mais qui fonctionne plutôt bien

 

Un projet francophone : Detector.dng.ai/fr qui ne fonctionne encore qu’en anglais, mais la version FR doit arriver rapidement

Conclusion

J’en vois déjà qui rigolent en lisant l’article !

Le titre : 3 outils et il en met 4 : « tu n’aurais pas besoin d’une IA pour t’aider ? »

Bin non ! 

Si tu as bien lu, le premier outil ne fonctionne plus !
Mais il était important de le citer, pour la chronologie et aussi parce que si ces outils fonctionnent plus ou moins bien avec ChatGPT3 seront opérationnels avec ChatGPT4 ? 

 

J’ai comme un doute.

 

Ensuite tous les spécialistes ou pseudos-experts (bientôt sur BFM) sont bien sympas avec leurs mises en gardes, leurs insultes sur notre inculture à exploiter ces IA (je me suis mis dans le lot), mais quand on voit le peu d’intérêt qu’a le grand public pour des contenus de qualité, on imagine l’impact quasiment nul que vont avoir ces outils pour eux.

 

Bon OK, il va falloir que le secteur de l’enseignement s’y colle sinon ils ne pourront plus donner de devoirs à la maison  !

D’ailleurs OPEN AI travaille déjà à placer des signatures dans les textes générés par ChatGPT

 

 

L'humain aura-t-il encore sa place ?

Comme toujours, il y aura d'ici là des IA pour contrer les protections placées par des IA sur des textes générés par des IA pour des cerveaux lobotomisés par des contenus fournis par des IA !
Question

Articles à lire traitant de l'intelligence artificielle

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire